0

La ride est une allusion à la mort.

- Vladimir Jankélévitch
 
0

Il faut penser tout ce qu'il y a de pensable dans l'impensable.

- Vladimir Jankélévitch
 
0

La morale a toujours le dernier mot.

- Vladimir Jankélévitch
 
0

La mort est la maladie des bien portants et des malades. Quand on n'est pas malade, on est encore quelqu'un qui doit mourir.

- Vladimir Jankélévitch
 
0

La violence : une force faible.

- Vladimir Jankélévitch
 
0

Si la mort n'est pensable ni avant, ni pendant, ni après, quand pourrons-nous la penser ?

- Vladimir Jankélévitch
 
0

Dieu est une sorte de rien abyssal, et pourtant la vérité ne s'abîme pas dans cet abîme, ni ne s'écroule dans ce précipice.

- Vladimir Jankélévitch
 
0

C'est en plein tintamarre qu'il faut prêter l'oreille au chuchotement imperceptible de Dieu.

- Vladimir Jankélévitch
 
0

Un secret qu'on est vraiment seul à détenir, un tel secret rendrait malades les plus robustes, et on peut même se demander s'il existe une conscience assez intrépide pour supporter ce tête-à-tête, sans en mourir.

- Vladimir Jankélévitch
 
0

Le jour même où le sentiment se déclare, nous prenons nos dispositions pour n'être pas surpris par son déclin.

- Vladimir Jankélévitch
 
0

L'homme est infiniment grand par rapport à l'infiniment petit et infiniment petit par rapport à l'infiniment grand ; ce qui le réduit presque à zéro.

- Vladimir Jankélévitch
 
0

On peut déclamer sa maladie ou réciter la mort des autres, mais sa mort propre, on la meurt toujours avec naturel.

- Vladimir Jankélévitch
 
0

La philosophie est toute entière préliminaire. A moins que ce ne soient les préliminaires qui soient déjà  philosophie.

- Vladimir Jankélévitch
 
0

Comment le mensonge ne serait-il pas une tentation quand l'homme faible et puéril est si vite ébloui ?

- Vladimir Jankélévitch
 
0

L'amour, c'est un problème résolu à l'infini.

- Vladimir Jankélévitch
 
0

Comment des années si courtes se fabriquent-elles avec des journées si longues ?

- Vladimir Jankélévitch
 
0

La violence s'oppose si peu à la faiblesse que la faiblesse n'a souvent pas d'autre symptôme que la violence; faible et brutale, et brutale parce que faible précisément.

- Jankélévitch
 
0

Philosopher, c'est se comporter vis-à-vis de l'univers comme si rien n'allait de soi.

- Vladimir Jankélévitch
 
0

Si tout est permis, rien n'est permis.

- Vladimir Jankélévitch
 
0

La passion est la distraction du coeur.

- Vladimir Jankélévitch
 
Page 1 sur 212