0

Seuls l'amour et l'art rendent l'existence tolérable.

- Somerset Maugham
 
0

L'homme veut être le premier amour de la femme, alors que la femme veut être le dernier amour de l'homme.

- OSCAR WILDE
 
0

La bonté, c'est comme un aimant qui entraîne vers lui l'amour des autres.

- André Mathieu
 
0

Amour ne veut point de compagnon.

- Proverbe Français
 
0

Toutes les femmes, même les dévotes et les sottes, s'entendent en fait d'amour.

- Honoré de Balzac
 
0

L'amour est la seule chose qu'on emporte dans l'éternité.

- Antonine Maillet
 
0

Il n'y a pas d'autre amour que celui qui consiste à donner sa vie pour ceux qu'on aime.

- Léon Tolstoï
 
0

Je suis né pour partager l'amour et non la haine.

- Sophocle
 
0

Ecrire, c'est une liaison d'amour avec soi et les choses, et les moments et les gens. Ecrire, c'est comme vivre une vie parallèle à sa vie de chaque jour ; c'est le vase purificateur de l'âme et de ses mouvances.

- Louise Portal
 
0

La justice est l'amour guidé par la lumière.

- Sully Prudhomme
 
0

L'idée que Dieu est amour, dans le sens qu'il est toujours le même, est si abstraite qu'au fond elle équivaut au scepticisme.

- Sören Kierkegaard
 
0

Il faut beaucoup d'années pour apprendre certains mots d'amour.

- Jacques Chardonne
 
0

La délicatesse est une façon de parler et l'amour une façon de faire.

- Michel Audiard
 
0

Le sexe n'est pas l'amour, ce n'est qu'un territoire que l'amour s'approprie.

- Milan Kundera
 
0

L'amour meurtrier. L'amour infâme. L'amour funeste. Amour. Amour. Unique vie en ce monde.

- Anne Hébert
 
0

En amour, ne pas tout donner, c'est ne rien donner.

- Pierre Boncompain
 
0

Les enfants ne possèdent pas les faiblesses et les vices des adultes ; dans l'amour et dans la haine, ils sont plus forts, plus proches et plus purs que nous.

- Goce Delcev
 
0

L'amour est comme ces hôtels meublés dont tout le luxe est au vestibule.

- Paul-Jean Toulet
 
0

Le prix d'un amour réussi est toujours insoupçonnable.

- Pierre Dehaye
 
0

L'amour est un tyran qui n'épargne personne.

- Pierre Corneille