0

Cent ans après ma mort, je me reposerai, fortune faite.

- Jean Cocteau
 
0

La méditation de la mort est hypocrite puisque c'est une manière morose de vivre.

- Maurice Merleau-Ponty
 
0

La mort est si peu notre affaire, que personne ne s'enterre sois-même.

- Roger Judrin
 
0

La terreur que l'esprit ressent devant le corps a rendu fous d'innombrables immortels.

- David Herbert Lawrence
 
0

"Jour après jour Les amours mortes N'en finissent pas de mourir."

- Serge Gainsbourg
 
0

L'une des preuves de l'immortalité de l'âme est que des myriades de gens le croient. Ils ont cru aussi que la terre était plate.

- Mark Twain
 
0

La gloire est le soleil des morts.

- Honoré de Balzac
 
0

La statistique a démontré que la mortalité dans l'armée augmente sensiblement en temps de guerre.

- Alphonse Allais
 
0

L'immortalité est inutile : avoir vécut suffit.

- Raymond Ruyer
 
0

"Il y a trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer."

- Aristote
 
0

La race des gladiateurs n'est pas morte, tout artiste en est un. Il amuse le public avec ses agonies.

- Gustave Flaubert
 
0

Le lâche craint la mort, et c'est tout ce qu'il craint.

- Jean Racine
 
0

J'attends la mort avec l'impatience d'une vierge au soir de ces noces : pour passer ma première nuit avec Dieu !

- Romano Celli
 
0

"Lorsqu'un vieux fait l'amour La mort court alentour."

- Proverbe français
 
0

Quelqu'un qui, depuis sa naissance, n'aurais jamais vu la mort, à qui l'on n'en aurait jamais parlé, en aurait-il l'idée ?

- Maurice Maeterlinck
 
0

Une sentence de mort est une chose superbe à lire à haute voix.

- Alfred de Musset
 
1

Ce que la chenille appelle la mort, le papillon l'appelle renaissance.

- Violette Lebon
 
0

La conscience, c'est la vie. L'inconscience, c'est la mort. Entre les deux, c'est la souffrance.

- Pierre Filion
 
0

La mort est une victoire et quand on a bien vécu, le cercueil est un char de triomphe.

- José Marti
 
0

Tous ceux qui vivent ne sont point vivants ; et la mort n'est pas une porte qui s'ouvre en un sens seulement.

- Hjalmar Bergman