0

La vertu, chez les uns, c'est peur de la justice ; chez beaucoup c'est faiblesse ; chez d'autres, c'est calcul.

- Gérard de Nerval
 
0

Rien n'est indifférent, rien n'est impuissant dans l'univers ; un atome peut tout dissoudre, un atome peut tout sauver !

- Gérard de Nerval
 
0

La patience était la plus grande des vertus des initiés antiques.

- Gérard de Nerval
 
0

Soit brune ou blonde. Faut-il choisir ? Le Dieu du monde, C'est le Plaisir.

- Gérard de Nerval
 
0

Dans l'affection que je vous porte, il y a trop de passé pour qu'il n'y ait pas beaucoup d'avenir.

- Gérard de Nerval
 
0

J'arrange volontiers ma vie comme un roman, les moindres désaccords me choquent.

- Gérard de Nerval
 
0

Notre passé et notre avenir sont solidaires. Nous vivons dans notre race et notre race vit en nous.

- Gérard de Nerval
 
0

Je ne dis pas qu'une femme ne puisse avoir un caprice pour son mari, car, après tout, c'est un homme.

- Gérard de Nerval
 
0

Si tu es sage, ne le dis pas et n'en montre pas les raisons, car on dira que tu veux tromper.

- Gérard de Nerval
 
0

J'ai goût des homards qui sont tranquilles, sérieux, savent les secrets de la mer, n'aboient pas.

- Gérard de Nerval
 
0

Le dernier mot de la liberté, c'est l'égoïsme.

- Gérard de Nerval
 
0

La conjugaison éternelle du verbe "aimer" ne convient peut-être qu'aux âmes tout à fait naïves.

- Gérard de Nerval
 
0

Quels sont les romans préférables aux histoires comiques ou tragiques d'un journal des tribunaux .

- Gérard de Nerval
 
0

Il n'y a qu'un seul vice dont on ne voie personne se vanter, c'est l'ingratitude.

- Gérard de Nerval
 
0

"Mon pauvre oncle disait souvent : ""Il faut toujours tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler."" Que devrait-on faire avant d'écrire ?"

- Gérard de Nerval
 
0

Tout est dans la fin.

- Gérard de Nerval
 
0

Les illusions tombent l'une après l'autre, comme les écorces d'un fruit, et le fruit, c'est l'expérience. Sa saveur est amère.

- Gérard de Nerval
 
0

Le sommeil occupe le tiers de notre vie. Il est la consolation des peines de nos journées ou la peine de leurs plaisirs ; mais je n'ai jamais éprouvé que le sommeil fût un repos.

- Gérard de Nerval
 
2

Le premier qui compara la femme à une rose était un poète, le second un imbécile.

- Gérard de Nerval
 
0

Il y a toujours quelque niaiserie à trop respecter les femmes.

- Gérard de Nerval
 
Page 1 sur 212